,
Par · 18 September, 2020

Les avocats sont limités dans la publicité qu’ils peuvent faire de leur activité, mais la création d’un site internet pour présenter leur cabinet d’avocats est autorisée. Elle est même essentielle pour bâtir sa clientèle et la fidéliser.

Découvrons ensemble comment créer un site internet pour un cabinet d’avocat, respectant à la fois les règles déontologiques tout en présentant de la meilleure façon votre expertise, et vos collaborateurs, afin d’être très bien positionné dans Google.

Pourquoi créer un site internet quand on est avocat?

Pour une question de déontologie, de nombreux cabinets d’avocats ont tardé à créer un site internet. Aujourd’hui, il est quasiment impossible de ne pas créer son espace. Pour vous développer et pouvoir être facilement trouvé en fonction de votre spécialisation, les moteurs de recherches et les réseaux sociaux constituent des outils indispensables. Ne pas être visible sur internet revient à passer à côté de nombreuses opportunités, que d’autres cabinets s’empresseront de saisir.

Avec un site internet bien conçu et optimisé, vous allez apparaître dans les recherches sur Google, et les personnes qui vous contacteront sauront à l’avance où se trouve votre cabinet, quelle est votre spécialisation et comment vous allez pouvoir les aider. En d’autres termes, votre trafic sera qualifié.

Pour être optimisé, de nombreux facteurs sont à prendre en compte, que ce soit au niveau du SEO (optimisation pour les moteurs de recherche), de la structure pour bien présenter vos informations et inviter vos visiteurs à entrer en contact avec vous, ou de la forme avec le design et la nécessité pour votre site d’être responsive (c’est-à-dire adapté au mobile). En effet, une grande partie des recherches sur Google s’effectuent à partir d’un smartphone.

Nous allons vous donner les outils pour que vous puissiez créer vous même un site internet pour votre cabinet d’avocats, de la manière la plus optimisée possible.

Comment créer un site internet quand on est avocat?

Le contenu

Avant de commencer avec l’aspect technique, nous vous conseillons premièrement de poser vos idées sur le papier (ou dans un fichier word, au choix). Votre contenu est important, c’est pourquoi il faut l’ordonner. Il va falloir être clair et concis, car sur internet, tout va très vite: si vos visiteurs ne trouvent pas l’information qui les intéresse immédiatement, ils vont chercher ailleurs, et c’est donc une opportunité que vous perdez. L’envie de bien faire et de dire beaucoup – surtout avec du texte – est une erreur fréquente que l’on observe sur de nombreux sites internet pour des cabinets d’avocats. 

Commencez par faire une liste de mots-clés qui caractérisent votre activité: le nom de votre cabinet, la ou les villes où vous êtes présents, vos spécialisations et différentes expertises, éventuellement les avocats qui composent votre cabinet, les opérations sur lesquelles vous avez travaillé… 

Une fois que vous disposez de vos mots-clés, vous pouvez écrire une très brève description pour les accompagner: rappelez-vous, il ne faut pas vous étaler car l’information doit être accessible immédiatement.

Le design

Dans un deuxième temps, il va falloir définir une charte graphique et créer, s’il n’existe pas déjà, un logo. Pour cette partie, nous vous conseillons d’être accompagnés par professionnel comme Gradiweb. En effet, même si vous pourrez utiliser un modèle de site pré-existant (aussi appelé thème ou template), il est important d’avoir une vraie cohérence entre votre image et votre activité: c’est la première impression que vous allez donner à vos visiteurs. La crédibilité et le sérieux de votre cabinet se reflète dans le design de votre site. De plus, le fait d’utiliser un modèle pré-existant fera que votre site ne sera pas unique: de nombreux autres cabinets d’avocats disposeront sûrement du même.

Dans le cas où vous ne souhaiteriez pas réaliser un site sur-mesure, nous vous invitons à chercher un modèle de site ici ou . Choisissez-en un qui soit simple, épuré, clair et sans qu’il y ait trop de couleurs différentes. La typographie doit être sobre et moderne. 

Préparez éventuellement une série de photos pour présenter le cabinet: l’immeuble ou les bureaux s’ils mettent en valeur votre activité et les avocats qui le composent. Inutile d’en faire de trop. Vous pourrez essayer de prendre vous-même les photos, mais assurez-vous de leur qualité – qu’il s’agisse de la définition du fichier ou de la qualité esthétique de ces dernières. 

La structure

Au risque de me répéter, vous devez faire simple: ne multipliez pas les pages (en tout cas celles qui doivent être visibles immédiatement). On a souvent envie d’avoir beaucoup de pages dans le menu parce qu’on croit que cela donne l’impression que le site est plus complet. La plupart des visiteurs ne prendront pas la peine de visiter plus de deux pages sur votre site si leur nombre est trop important dans la barre de titre. 

La page d’accueil est évidemment la page la plus importante. C’est pourquoi il va falloir organiser votre information pour que vos visiteurs puissent avoir une vision complète de ce que vous faites et de qui vous êtes. En gros, faites apparaître premièrement le nom du cabinet, ainsi qu’une description très rapide. Vous pouvez ensuite présenter brièvement vos domaines d’expertise (vous créerez des liens internes pour renvoyer à la page décrivant plus amplement ces derniers), et plus en bas encore les avocats (s’ils ne sont pas trop nombreux). Finalement, ajoutez un formulaire de contact: tout le contenu que vous avez présenté plus en amont doit amener vos visiteurs à penser que vous avez la solution à leur requête. Ne passez pas à côté d’une opportunité.

Très important: ajoutez votre localisation géographique, à l’aide d’une carte ou au moins en l’indiquant en bas de page pour que vous puissiez être référencés sur les moteurs de recherche. Vous avez peut-être des clients sur tout le territoire français, mais il est fort probable que la majorité d’entre eux se situent à proximité de votre cabinet d’avocats. Cela favorisera votre référencement local (au sein de Google).

Une seconde page sera utile pour décrire un peu plus en profondeur vos domaines d’expertise. Différenciez-les bien, graphiquement. Utilisez un schéma ou une infographie si cela offre davantage de clarté. Profitez-en pour mentionner vos cas les plus importants, ou les clients prestigieux avec lesquels vous avez travaillé. Attention cependant, vous pouvez uniquement le faire en mentionnant un article de presse ou une interview.

Vous pourrez présenter les avocats de votre cabinet sur une troisième page, si ce n’est pas déjà fait sur la page d’accueil. Une photo et une brève description sont souvent suffisants. 

Une page de blog aura tout son sens pour traiter de sujets d’actualités et / ou de vos derniers cas en date – rappelez-vous qu’il vous est seulement possible de mentionner des articles de presse ou des interviews. Cette partie n’est pas à négliger: créer du contenu fréquemment prouvera votre expertise auprès de vos visiteurs et vous aidera également à être plus visible sur les moteurs de recherche. Nous vous conseillons d’écrire de temps en temps des articles longs (c’est-à-dire au moins 1400 mots), car ces derniers favorisent grandement votre référencement. 

Important: vous pourrez disposer d’un nombre de pages beaucoup plus important si cela est nécessaire. Elles ne seront pas forcément visible dans la barre de titre – il est possible cependant de mettre en place un menu déroulant. Dans tous les cas, l’idée est de créer des liens à partir du contenu mentionné plus haut, en invitant alors le visiteurs à en savoir plus (“Plus d’information”…). De cette manière, vous vous assurez que l’essentiel de l’information est accessible immédiatement, puis si réellement vous avez un contenu spécifique très pertinent pour votre visiteur, il cliquera sur les liens indiqués tout au long de la navigation et sera ainsi redirigé vers les pages en question.

Pour terminer, créez une page de contact très simple, avec une phrase invitant vos visiteurs à vous contacter, du type “Ecrivez-nous et nous vous contacterons dans les plus brefs délais”.

Fonctionnalités optionnelles: icônes de redirection vers les réseaux sociaux, “chatbot” sur le côté de la page pour entrer en contact directement avec vous.

WordPress

WordPress est un système de gestion de contenu qui vous permet d’avoir une grande flexibilité. Il est open-source, donc gratuit. Il existe d’autres créateurs de sites plus simples, comme Wix, mais il faudra payer chaque mois un abonnement. De plus, il est beaucoup plus limité en termes de possibilités et sa structure fait qu’il désavantage grandement votre référencement – donc vos visites. 

WordPress nécessite un apprentissage si vous décidez de créer vous-même votre plateforme. En suivant quelques tutoriels, vous allez pouvoir installer votre modèle de site et le résultat devrait être convenable. Choisissez votre modèle en fonction de sa structure, pour que vous puissiez créer les pages comme indiqué dans cet article. 

En faisant appel à notre agence wordpress, cela vous facilitera grandement la tâche. Notre équipe vous transmet toutes les clés pour que votre site soit optimisé. Elle développera le site et vous facilitera l’utilisation future de la plateforme, pour que vous puissiez vous-même créez du contenu nouveau pour le blog, par exemple. 

Combien coûte un site internet pour un cabinet d’avocats

Et bien, comme vous pouvez vous l’imaginer: ça dépend! Tout dépend si vous avez le temps et les compétences pour faire tout vous-même, en partie ou si vous préférez déléguer ce travail à une agence.

En gros, si vous faites tout vous même, vous n’aurez qu’à payer le nom de domaine, lhébergement (environ 150 à 200€/an) et un modèle de site pour WordPress: 50€ environ.

Réaliser un logo de qualité, la charte graphique et le design des pages vous coûtera entre 1000 et 3000 euros en fonction du prestataire (freelance, agence…) et de la quantité de pages. 

Si vous avez besoin d’un shooting pour vos photos, la prestation vous coûtera entre 300 et 1000 euros.

Pour ce qui est de la partie design et développement web pour un projet basé sur un modèle de site, cela vous coûtera entre 3500 et 6000 euros en fonction de la complexité de la personnalisation, du nombre de pages et évidemment du prestataire. 

Les optimisations (structure, SEO, UX et ergonomie…) peuvent également avoir un coût. La plupart du temps, si vous passez par une agence, elle prendra toute la partie design et développement avec parfois les optimisations. 

Il existe de nombreuses offres sur le marché pour obtenir un site “clé en main”, que ce soit par abonnement ou comme prestation dans son intégralité. Renseignez-vous bien sur les compétences du freelance ou de l’agence: chaque prestataire a sa façon de travailler, un style différent, un spectre de compétences qui varie, etc.

Il est souvent facile pour certains prestataires, quand vous n’y connaissez pas grand chose, de vous proposer un modèle de site en changeant juste quelques couleurs, les textes et les photos, et de vous le facturer à un prix très compétitif (2500 euros pour 4 pages par exemple). Il ne sera certainement pas optimisé pour attirer du trafic, renvoyer une image qualitative de votre cabinet et ressemblera à celui de plusieurs concurrents.

Si vous avez un peu plus de budget et l’ambition d’avoir un site internet sur-mesure, qui aligne réellement votre image à celle de votre cabinet, vous allez pouvoir vous diriger vers une agence qui peut vous proposer un travail qui portera vraiment ses fruits: être très visible et générer un trafic beaucoup plus important, qui vous ouvrira de nouvelles perspectives de développement.

Il faudra compter aux alentours de 5000 à 7000€ (encore une fois en fonction du nombre de pages et de la complexité du développement). Assurez-vous des compétences réelles de l’agence: regardez les projets sur lesquels elle travaille, et éventuellement les profils qui composent son équipe.

Une bonne agence doit, à mon sens, disposer des profils suivants pour vous assurer une prestation haut-de-gamme: un designer expérimenté, des développeurs pour vous faire un site sur-mesure et des spécialistes en web-marketing (SEO, acquisition, fidélisation, e-commerce…). Ce dernier point a toute son importance: même si vous n’êtes pas un e-commerce, ces derniers construiront votre site avec une structure pensée pour générer plus de visiteurs et au final plus de leads qualifiés.

N’hésitez pas à nous demander notre avis sur votre projet, afin de réaliser une stratégie à la hauteur de vos objectifs. Pour vous donner un ordre d’idées, nos tarifs pour ce type de prestations commence à 1200 euros pour un site simple et optimisé en une ou deux pages, à 5000 euros pour un site très complet et optimisé avec de nombreuses pages annexes.

Quels sont les meilleurs sites de cabinet d’avocats.

Si vous faites une recherche sur Google avec les termes “Cabinet d’avocats”, vous pourrez vous faire une première impression des sites qui fonctionnent. Ils sont quasiment tous faits sur-mesure. Certains ont un design qui commence un peu à vieillir, mais ils disposent d’un contenu pertinent et presque toujours d’une structure bien pensée.

En voici quelques exemples (assez classiques)

OFFSHORE INJURY FIRM

TSMP LAW

SMALL LAW

Sinon, vous pouvez opter pour des styles plus modernes, très optimisés pour la captation de nouveaux clients, et très orientés SEO

LEGALSTART

Comment optimiser le référencement du site internet d’un cabinet d’avocats

Votre référencement va dépendre de trois facteurs principaux – je ne détaillerai pas tout ici car ce serait beaucoup trop long. 

Premièrement, comme nous l’avons vu plus haut, de ce que l’on appelle le SEO technique: votre site doit être conçu en respectant de nombreux facteurs afin que les robots de Google puissent l’indexer correctement. Il s’agit de l’infrastructure de votre site. 

Voici une liste non-exhaustive de points à respecter:

  • Créer votre site en https:// pour sécuriser la navigation. C’est désormais une obligation si vous souhaitez être bien référencé.
  • Eviter tout contenu dupliqué sur votre site, qu’il s’agisse de vos textes ou de l’URL du site (il faudra choisir entre https://www.site.com ou https://site.com et l’indiquer dans Google Search Console). 
  • Créer des URLs avec du texte en mettant en avant les mots-clés principaux des pages correspondantes (exemple: www.cabinetdavocats.com/fiscalité-des-entreprises)
  • Optimiser le fichier Robots.txt. Ce dernier sert à indiquer aux robots de Google l’exclusion de certaines pages, et également à définir l’emplacement du fichier Sitemap.
  • Optimiser le fichier Sitemap.xml. Il s’agit d’un plan du site qui indique les différentes URLs à Google.
  • Faciliter la navigation à travers l’arborescence de votre site (tout contenu doit être disponible en moins de 3 clics). 
  • Créer une page d’erreur 404 adéquate.
  • Réduire au maximum la taille de vos fichiers photos, sans que cela n’affecte trop leur qualité.
  • S’assurer que la version du site soit responsive, c’est-à-dire qui s’adapte aux différents formats des dispositifs, notamment les portables et les tablettes.

Un bon développeur ou une bonne agence prendra en compte les éléments que nous venons de mentionner pour que votre site puisse être bien référencé dès sa création.

Deuxièmement, il faudra créer du contenu de qualité pour ce qu’on appelle le SEO “On-page”. Vous allez devoir placer des mots-clés correspondant au contenu de chaque page pour faciliter la reconnaissance dudit contenu par les robots de Google. Cela s’applique au pages qui seront créées au moment du lancement du site, mais aussi à toutes les nouvelles pages (articles de blog,…) que vous ajouterez par la suite. Vous prendrez également soin de définir les balises de méta-description (description du contenu de la page), les balises “Alt” (description des photos), les titres et les URLs. Attention à ne pas exagérer avec les mots-clés: votre contenu doit pouvoir se lire naturellement. L’exagération à ce niveau pourrait au contraire vous pénaliser.

Une fois votre site créé, il sera important de l’alimenter régulièrement avec des articles de qualité sur des thématiques précises. Essayez de rédiger des articles suffisamment longs, car ce sont principalement ces derniers qui améliorent votre référencement.

Finalement, le SEO “Off-page” correspond à la notoriété de votre site auprès de tiers. Google part du constat que si votre site ou certaines pages sont mentionnées à de nombreuses reprises sur d’autres sites, dans des articles, dans des posts de forums ou sur les réseaux sociaux, cela signifie que votre site est une référence sur la thématique recherchée. Les liens qui renvoient vers votre site s’appellent des “backlinks”. La qualité des liens est importante: l’émetteur doit lui-même être fiable et jouir d’une certaine notoriété pour que cela vous serve. Inutile donc de créer des centaines de liens sur des emplacements qui ne vous serviront absolument pas. 

Déontologie des avocats: votre site internet est-il conforme?

Le site internet est un prolongement du cabinet d’avocats, selon un texte de 2003. Ce n’est donc plus considéré comme de la publicité depuis longtemps. Attention tout de même à certains points qu’il va falloir respecter pour ne pas courir le risque d’être sanctionné.

  1. Nom de domaine : il doit mentionner le cabinet ou le nom de l’avocat. Vous pouvez intégrer les termes “avocat” ou “cabinet”. Mais vous ne pouvez pas mentionner un terme générique dans le nom de domaine: avocatdroitpénal.com, par exemple. 
  2. Coordonnés : Vous devrez indiquer précisément les coordonnées du cabinet et le barreau auquel il se rattache. 
  3. Publicité : vous n’avez pas le droit d’intégrer des publicités de tiers sur votre site.
  4. Informer l’ordre :  vous devrez communiquer la création du site internet et son nom de domaine auprès de l’Ordre des avocats
  5. Mentions Légales : comme tout autre site, vous êtes tenu de faciliter l’identification de votre cabinet auprès du public, et de renseigner la personne responsable des publications. Aussi, vous prendrez soin de renseigner la dénomination, raison sociale, vos coordonnées, n° de téléphone, email, et adresse de l’hébergeur du site. 
  6. Mention d’un client : elle est interdite du fait du secret professionnel
  7. Honoraires : vous pouvez les afficher sur le site. Néanmoins, vous ne pouvez pas afficher des prix d’appels, ou autres promotions commerciales afin de ne pas être accusé d’acte déloyal envers vos confrères.
  8. Contenu : vous êtes libre du contenu à rédiger tant que les informations ne sont pas inexactes ou mensongères ou ne respectant pas les principes de la profession.

Ces règles sont régies par les dispositions des articles 10.2 « Dispositions communes à toute communication » et 10.5 « dispositions complémentaires relatives à la publicité par internet » du RIN.

L’avocat collaborateur peut-il avoir son propre site internet?

En effet, un avocat collaborateur a le droit de disposer de son propre site internet à partir du moment où il est libéral, et non salarié (interdit d’avoir une clientèle personnelle).  C’est d’ailleurs fortement recommandé, afin qu’il puisse développer sa propre clientèle.

Il devra en revanche pour ne pas créer de confusion dans l’esprit de sa clientèle, mentionner qu’il collabore au sein de tel cabinet.

Les règles qu’il devra respecter sont identiques à celles que nous venons de mentionner plus haut. 

avocat-collaborateur-site-internet

Conclusion

Nous espérons vous avoir apporté toutes les informations nécessaires à la création de votre site internet de cabinet d’avocats.

En résumé, nous vous conseillons d’opter pour un format clair et simple, autant dans la forme que sur le fonds (au moins pour ce qui est des pages principales). 

Il n’est pas toujours évident de se lancer si l’on souhaite faire tout soi-même. En effet, il s’agit d’un investissement de temps et d’énergie conséquent. Vous pouvez y arriver! Si vous respectez le pas-à-pas de cet article, vous aurez un site simple mais efficace. 

Si vous décidez de faire appel à une agence, nous serons évidemment ravis de vous accompagner sur ce type de projets. Dans tous les cas, prenez le temps de bien choisir celle avec laquelle vous allez travailler. Certaines options très visibles dans les moteurs de recherche vous proposent une offre très attractive (souvent à l’abonnement), mais demandez-vous s’il ne vaut pas mieux disposer d’un site 100% sur-mesure et réellement optimisé pour vous démarquer. De nombreux sites finissent noyés dans la masse, ce qui fait que votre objectif de gagner en visibilité sera perdu.

Si vous souhaitez obtenir plus de conseils pour créer votre site internet d’avocats, prenons rendez-vous ici .

Partagez cela avec vos amis
Avatar

Olivier est le directeur commercial EMEA de l'agence Gradiweb. Son expérience en tant que directeur de clientèle chez Teads.tv (leader mondial de la publicité vidéo sur internet), et directeur commercial au sein d'Agencia Gentleman lui permet aujourd'hui de gérer avec succès la stratégie digitale de nos clients.

Cela peut vous intéresser

Articles similaires

Ecrivez un commentaire

Améliorer la qualité de nos articles pour mieux vous servir est notre objectif permanent. Vous êtes donc le/la bienvenue pour nous laisser un message avec vos doutes, opinions, suggestions ou même vos encouragements.

Ecrivez un commentaire

Your email address will not be published. Required fields are marked *

Votre nom*
Votre site web
Vos commentaires*